Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Bandeau Fauchage 2012

Les vertus du fauchage raisonné

Les vertus du fauchage raisonné

Environnement • Une étude est en cours le long des routes départementales et communales pour mesurer l’impact du fauchage raisonné sur la biodiversité.

"Moins d’herbe coupée = nature protégée". C’est par ce slogan que le Conseil départemental a mis en place, en 2011, le fauchage raisonné des bords des 4 850 km de routes départementales. L’objectif est de préserver la biodiversité tout en assurant la sécurité des automobilistes et la pérennité du patrimoine. La pratique consiste à ajuster les interventions en fonction de la croissance des plantes et des cycles de reproduction animale, tout en tenant compte des particularités du terrain.

Depuis 2015, la LPO(1) effectue de mars à septembre un suivi de la biodiversité sur 6 tronçons de 700 m (3 sur routes départementales et 3 sur routes communales) répartis dans trois milieux caractéristiques du département – grande culture, bocage et forêt –, afin de mesurer l’impact de cette gestion différenciée. Cette étude(2) sur trois ans porte sur la flore (hauteurs moyennes et maximales, proportion plantes à fleurs/graminées, nombre de pieds d'espèces invasives et liste des espèces rencontrées), la faune (petite faune au sol, insectes, papillons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères) et la mortalité due à des collisions avec des véhicules.

Sabine Mongeot, chargée d’études à la LPO, a déjà relevé 5 394 données (une espèce, un lieu, une date), qui seront analysées au terme des trois ans. Les jumelles en bandoulière et l’oreille aux aguets, elle a relevé la présence de 64 espèces d’oiseaux dans l’ensemble des trois milieux, dont 53 dans le bocage, le milieu le plus riche en biodiversité faune et flore. Ce matin de juin, au milieu de la forêt le long de la RD 84 à quelques kilomètres d’Arces-Dilo(3), elle soulève une planchette en bois (18 sur l’ensemble des tronçons) et rentre les données sur sa tablette : "On observe deux fourmilières avec leurs œufs, deux lombrics, deux gloméris (des mille-pattes), un cloporte". Au-dessus se promène un opilion (faucheux) tandis que deux espèces de syrphes (mouches déguisées en abeille et en guêpe) vont et viennent. L’inventaire de la faune fait, elle étudie la flore dans un quadrat d’1 m2 (10 par tronçon), notant au passage les indices de présence (ici une coulée de sanglier). Orchidées, cornouiller sanguin (qui produit des fleurs attirant les insectes et donc leurs prédateurs, puis des petites baies qui attireront d’autres oiseaux), plantain, trèfles (que viennent butiner les papillons), graminées (qu’apprécient les oiseaux), légumineuses (dont les racines fixent l’azote de l’air)… les informations se succèdent et dans le silence de la forêt chacun prend sa place dans la chaîne de la vie.

(1) Ligue pour la protection des oiseaux - Agir pour la biodiversité. Tél : 03 86 42 93 47. Courriel : yonne@lpo.fr
(2) Qui s’inscrit dans l’un des deux appels à projets lancés par le Conseil départemental dans le cadre de la politique des Espaces naturels sensibles .
(3) Les deux autres sites étudiés : Villiers-sur-Tholon (grande culture) et Moulins-sur-Ouanne (bocage).

Fauchage raisonné

Les 3 temps du fauchage raisonné

  • Début mai : passe de sécurité, sur une largeur d’environ 1,20 m, pendant 3 semaines dès que l’herbe atteint une hauteur de 40 à 50 cm et ce autant de fois que nécessaire.
  • Début juin : 1re passe d’entretien en limite du fossé (sans le traiter) jusqu’à mi-août.
  • Début septembre : 2e passe d’entretien au cours de laquelle sont traités fossés, talus ainsi que les haies situées sur le domaine public départemental.

Page mise à jour le jeudi 30 juin 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site